La main de l'Architecte


La mano dell'architetto
Fruit d'une idée de Matteo Schubert du Cabinet milanais Alterstudio Partners, cette initiative est partie d'une interrogation : le geste de la main de l'architecte, ou bien l'esquisse, ont-il encore une signification à l'ère de l'AutoCAD ?

Plus de 100 cabinets d'architecture italiens et internationaux, parmi les plus illustres, ont répondu présent, faisant don de plusieurs centaines d'exemplaires de leur travail au Fonds Italien pour l'Environnement (FAI). Ils ont ainsi démontré, contrairement aux idées reçues, que l'ordinateur sort toujours perdant dans l'étape de création.

Cette démonstration persuasive a donné lieu à une exposition organisée par le FAI, intitulée « La main de l'architecte. » Quelque 378 esquisses, dessins et collages ont ainsi été offerts au FAI, en hommage à Piero Portaluppi, l'architecte milanais à qui l'on doit le projet Villa Necchi Campiglio, que le FAI a restauré puis ouvert au grand public.

felipe_assadi.jpg gae_aulenti.jpg mario_botta.jpg aldo_cibic.jpg massimiliano_fuksas.jpg michael_graves.gif vittorio_gregotti.jpg zaha_hadid.jpg alessandro_mendini.jpg renzo_piano.jpg paolo_portoghesi.jpg matteo_thun.jpg

Moleskine, en partenariat avec Abitare / Segesta, a réalisé le catalogue du projet, qui rassemble toutes les esquisses (ainsi que de brèves biographies) des architectes et des essais signés par des spécialistes, des concepteurs, des historiens ou encore des galeristes. Le catalogue, un album Moleskine Folio de format A4 et de 228 pages, s'accompagne d'un cahier blanc de 120 pages, destiné à être rempli de dessins, d'esquisses et d'idées.

Après l'exposition, qui s'est tenue du 18 avril au 10 mai 2009, les oeuvres ont été vendues aux enchères. L'ensemble des fonds ainsi récoltés a été reversé au profit de la Villa Necchi Campiglio, pour l'entretien et la conservation de l'édifice.